Actualités projet professionnel et bilan de compétences

Établir son projet professionnel grâce au bilan de compétences

Les carrières professionnelles des salariés ne sont plus linéaires. S’adapter aux évolutions des métiers et des environnements, s’engager dans de nouveaux challenges, ou vouloir se reconvertir sont autant de jalons dans un parcours. Un bilan de compétences est une solution à envisager afin de faire le point sur une carrière professionnelle et satisfaire l’envie de réussite.

Les motivations et les objectifs d’un bilan de compétences

Le bilan de compétences est un rendez-vous à s’accorder aux bénéfices multiples. Après des années d’activité, évaluer le chemin parcouru est intéressant afin de déterminer s’il est bénéfique de modifier sa trajectoire et de s’ouvrir à de nouvelles perspectives.

Il s’inscrit dans différentes situations d’un salarié en poste :

  • faire un point sur carrière avec un consultant expert ;
  • définir un nouveau projet professionnel ;
  • préparer une mutation interne ;
  • mettre en place une reconversion.

L’objectif est double :

  1. Définir clairement le niveau d’expertise acquise, aussi bien les habilités techniques que les soft skills.
  2. Revisiter le parcours et identifier des pistes claires et réalistes d’évolution ouvrant de nouvelles perspectives.

Financer son Bilan de Compétences

Quatre cas de figure sont possibles :

  1. à l’initiative du salarié grâce à son compte personnel de formation (le CPF) ;
  2. auprès de l’employeur par le biais du plan de développement des compétences ;
  3. au début d’un congé de reclassement
  4. pour les demandeurs d’emploi, par le biais de Pôle Emploi ou de son CPF

A l’initiative du salarié grâce à son compte personnel de formation (le CPF) : le Salarié peut faire usage des sommes cumulées sur le CPF pour financer le Bilan de Compétences. En cas de budget inférieur au tarif de l’organisme choisi, il peut abonder par ses propres fonds le différentiel de coût.

Auprès de l’employeur par le biais du plan de développement des compétences : Lorsque l’initiative découle d’une décision en accord avec la hiérarchie, le salarié signe une convention tripartite avec l’entreprise et l’organisme prestataire du bilan. En cas de convention tripartite avec l’employeur, l’entreprise se charge des démarches avec l’organisme. L’Opco peut alors assurer tout ou partie du financement du Bilan. Le reste à charge est alors assumé par l’employeur. Si la demande est acceptée, le Bilan peut être effectué sur les horaires de travail.

Pour bénéficier d’un financement par le plan de développement des compétences, certaines conditions s’appliquent :

  • Pour les salariés du secteur privé, les conditions d’accès au bilan de compétences diffèrent selon les situations.
  • Pour le salarié en CDI :
    • justifier de 5 années de salariat, consécutives ou non ;
    • et s’il effectue la demande via son employeur, 12 mois au sein de l’entreprise sont nécessaires ; 
    • le délai de franchise entre deux bilans est de 5 ans.
  • Pour le salarié en CDD :
    • justifier d’un total de 24 mois de salariat, consécutifs ou non ; 
    • au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.
  • Les intérimaires, demandeurs d’emploi et salariés du secteur public y ont accès selon certaines modalités.

Au début d’un congé de reclassement : Le salarié en congé de reclassement peut solliciter son conseiller pour financer son bilan de compétences au sein de la cellule de reclassement.

Pour les demandeurs d’emploi, par le biais de Pôle Emploi ou de son CPF : le demandeur d’emploi peut faire appel à son conseiller Pôle Emploi chargé des demandes de financement pour financer son Bilan de Compétences. Il présente à son conseiller un devis du centre agréé de son choix. Le demandeur d’emploi peut aussi faire usage de son CPF ; sa démarche est alors indépendante de Pôle Emploi, et le financement est identique à celui d’un salarié faisant appel à son CPF.

Les organismes compétents 

Les centres agréés sont certifiés Qualiopi et suivent un code de déontologie : la confidentialité des entretiens de travail et des résultats est de mise. Aucun élément ne peut être communiqué à un tiers, que ce soit l’employeur, le financeur, Pole Emploi…

Le déroulement d’un bilan de compétences

La durée du bilan de compétences est de 24 heures d’accompagnement, réparties sur plusieurs semaines.

Elle se décompose en 3 phases :

La phase préliminaire

Durant ce rendez-vous de premier contact, les deux parties fixent les objectifs, les moyens et les ressources à mettre en œuvre. Au-delà des modalités organisationnelles, l’aspect humain est primordial dans la phase préliminaire. Un consultant est un coach préparateur, qui accompagne pendant toute la durée du bilan pour établir le projet professionnel.  

La phase d’investigation

La phase d’investigation représente la majorité des entrevues. Cette étape permet : 

  • de faire un état des lieux des compétences acquises, des soft skills ;
  • de qualifier le domaine d’expertise et ses perspectives d’évolution ;
  • de travailler sur des scénarios d’évolution professionnelle ;
  • de déterminer les leviers de progression par des formations complémentaires.

La phase de conclusion

À l’issue du bilan de compétences, la phase de conclusion établit les résultats de la phase d’investigation. Un document de synthèse recense les pistes du projet professionnel et les moyens de les mettre en œuvre. Le cas échéant, il préconise les besoins en formation. 

Initier un bilan de compétence est un moment pour soi. Il aide à valoriser une carrière et à trouver un nouvel élan au sein de son entreprise, ou dans un autre environnement. Il participe à un épanouissement et un équilibre de vie. Réaliser un parcours d’introspection professionnelle est un investissement durable pour dynamiser une carrière.

Les autres actualités

  • #

    Établir son projet professionnel grâce au bilan de compétences

    Les carrières professionnelles des salariés ne sont plus linéaires. Un bilan de compétences est une solution à envisager afin de faire le point sur une carrière professionnelle et satisfaire l’envie de réussite. DÉCOUVRIR
  • #

    Débusquer le talent rare pour faire grandir l’entreprise

    L’embauche d’un profil pénurique reste une problématique RH constante, nécessitant de revoir les techniques de recrutement standards. DÉCOUVRIR
  • #

    Recrutement en volume : les défis et enjeux

    Les processus de recrutement accompagnent l’évolution du marché de l’emploi et des comportements des candidats. Le recrutement volumique, solution impliquant des outils innovants et pertinents, est une méthode de sourcing, et d'aide à la sélection et à la décision. DÉCOUVRIR
  • #

    L'approche directe : une solution de recrutement sur mesure

    Le recrutement par approche directe est à considérer comme une expertise niche dans le sourcing. Le « chasseur de tête » est un partenaire du DRH et des cabinets de recrutement. DÉCOUVRIR